TOPMARQUES - LANCIA - STRATOS HF CHARDONNET N 6 WINNER RALLY TOUR DE CORSE 1975 B.DARNICHE - A.MAHE

Echelle: 1/18
Carmodel Code: CAR136932
Code constructeur: TOP099C
Couleur: RED
Matériel: Résine
An: 1975
Notes: LIMITED EDITION


Disponibilité: Du 30 Avr
PVA inclus 229.95
Taux de change: *

En pleine époque d'austérité due à la crise pétrolière, Lancia fait débuter la nouvelle berlinetta Stratos en rallye, définitivement destinée à prendre la place de la légendaire Fulvia HF au championnat du monde. Ce pur-sang dessinée par Bertone, a immédiatement montré quelles étaient ses qualités lors des tests de développement réalisés en 1973, en vue de ses débuts la saison suivante. Le nom de la Stratos fut bientôt associé à celui du "Dragon" Sandro Munari. Le pilote de Cavarzere, avec la voiture aux couleurs caractéristiques de Marlboro, s'est imposé en 1974 lors du défi entre équipes Italiennes avec Fiat. À ses débuts au Rallye d'Italie, la Stratos a connu le succès précisément avec Munari, qui répétera l'exploit au Canada, au Rideau Lakes. Une autre victoire arrivera au Tour de Corse, mais cette fois avec le français Jean-Claude Andruet. La maison de Chivasso acquiert ainsi le titre des Marques et le fait également l'année suivante et en 1976. Tout en changeant la couleur pour le vert et le blanc du sponsor Alitalia, la Stratos reste la reine absolue. Munari, au cours de ces deux années, a réussi à ramener chez lui quatre autres victoires. Le Monte-Carlo de 1974 sera son Monte-Carlo. Mais cette même saison, le Suédois Björn Waldegård (deux fois vainqueur) et Bernard Darniche remportent également la course avec une voiture sœur. En 1976, Munari gagne à nouveau à Monte-Carlo, puis au Portugal et en Corse, tandis que Waldegård gagne à Sanremo. Une véritable flambée pour la Stratos HF, devenue une véritable icône. Un concentré de technologie et de style. Cette voiture du Groupe 4 à traction arrière avait un châssis en acier et sa carrosserie était partiellement en fibre de verre. Le moteur, positionné centrale arrière, était un V6 de 2418cc d'une puissance de 250 ch à 7800 tr/min pour la première version, puis étendu à 280 ch et 8500 tr/min pour la version de 1976, ce qui avait doublé le nombre de soupapes, passant de 6 à 12. La boîte de vitesses utilisée était une boîte manuelle à 5 vitesses plus marche arrière. Les suspensions étaient à roues indépendantes avec bras oscillants et barre anti-roulis. Les freins à disque auto-ventilés. Le tout pour un poids de 910 kg (destiné à descendre à 880 kg) et un empattement de 2180 mm.

Écrit par David Tarallo

Ajoute a mes favoris
* Selon le fournisseur de paiement, les taux de change peuvent varier, le prix final peut donc différer de celui indiqué. La devise acceptée pour les paiements est uniquement en Euro.